La Caverne Aux Jeux

Le Blog de l'association La Caverne Aux Jeux

La Caverne Aux Jeux

Soirée figurines du 29 octobre 2021


Vendredi 29 octobre nous avons joué une rencontre opposant des forces allemandes de 44 a des unités françaises de la même époque, sur la base du scenario défense de position ( numéro 9 du livre de règles).
En prévision d’un quatrième joueur qui ne vint jamais les armées étaient prévues pour se jouer en 4X990pts. Au final nous combattîmes à deux allemands contre un français.

Pour le déploiement les deux camp optèrent pour la mise en place d’une forte réserve. Les allemands déployèrent leur infanterie renforcée d’un 39H et d’un sdkfz avec canon de 37. En prévision des tirs d’artilleries qui allait assurément tomber les allemands se déployèrent sur toute la ligne de front de façon a ne pas constituer des cibles avec pour objectif de survivre jusqu’à l’arrivée des renforts avec un secteur prioritaire a bloquer celui de la route principale sur lequel l’essentiel des moyens anti chars fut déployé.
Installés les premiers les français arrivaient par le coté directement opposé en fonction du tirage au sort.
Les tirs préparatoires désorganisèrent la défense mais fort heureusement les blindés ne furent pas détruits et purent remplir leur role. Le premier tour passa et l’armée allemande se réorganisa. En face le français se déploya en ligne tentant d’aligner les effectifs équivalents aux allemands pour en découdre. Au centre deux blindés s’offrirent à la défense allemande et le 39H réussit a détruire le M10 qui venait de se dévoiler. La riposte ne se fit pas attendre et le sdkfz fut détruit par un tir en enfilade d’un blindé M10 masqué par une haie d’arbre. Au cours de la partie le français su tirer parti du terrain et des ligne de vue pour appliquer ses tirs.
Au tours suivant le 39H fut détruit rétablissant l’équilibre des pertes. Pendant ce temps l’infanterie allemande se réorganisait et se déployaient contrôlant le milieu de table sur tout le front.
Ne voulant pas rester attentif et sentant les obus de mortier venir les titiller les ostruppen furent lancée tant que leur moral le leur permettait sur un véhicule de reconnaissance américain trop avancé. L’assaut fut victorieux et les ostruppen se sentant sacrifiées allèrent s’abriter en forêt au plein cœur du dispositif français.
Au centre le bâtiment fut disputé et les troupes allemandes victorieuses au prix de quelques pertes initiales furent balayées par une charge brutale des tirailleurs sénégalais qui tout au long de la partie vont faire des prouesse. Au final il n’en restera qu’un sur les trois qui tenaient le bâtiment face a l’assaut d’un groupe de 8 allemands.
Faute d’appui blindé suffisant c’est la légion qui va faire le ménage et se débarrasser d’un panzer III et d’un Sdkfz 234 à la grenade anti chars…
L’équilibre va être rétabli avec la contre attaque de l’infanterie allemande du centre qui va faire une conversion sur la droite et repousser tous les débris français des combats sur les ailes.
A l’aile gauche française l’équipe des tireurs d’elite allemands va se débarrasser en quelques tours d’un nid de mitrailleuse et l’arrivée du Tigre sur ce secteur ainsi que d’un second sdkfz va permettre de conforter la position.
Au troisième tour les Sherman sont déployés par un mouvement débordant sur le flanc du Tigre et un des deux Sherman s’égare laissant son chef commencer l’attaque seul… Il tire, rate et le Tigre ne le rate pas. Le second Sherman arrive pour venger son chef et après une tentative sans succès se fait sanctionner de la même façon que son chef.
Sur ce revers violent la partie s’achève au 5eme tour. Les trois objectifs sont au mains des allemands et en peuvent être disputés, et le calcul des pertes a ce moment laisse le français sans moyens antichars et 200 points d’écart au bénéficie des allemands. Néanmoins la bataille fut indécise et pleine de rebondissement jusqu’au dénouement.